Dans un monde où tout va plus vite, l’évolution de la technologie ne cesse de croître. L’intelligence artificielle commence peu à peu à s’installer dans le quotidien des gens. Le monde du travail n’est pas épargné par cette invasion du numérique. Certaines tâches qui incombent aux managers sont d’ores et déjà déléguées à des inventions technologiques.

La crainte de l’avènement technologique

L’ère du numérique a atteint son apogée. Afin de faciliter la vie des gens, les machines commencent à prendre la relève. L’on peut voir par exemple l’arrivée des produits connectés. Certaines maisons disposent d’un système de domotique qui simplifie les tâches du quotidien. Les véhicules et presque tout ce qui constitue les habitudes des gens évoluent peu à peu. Ce changement atteint des proportions démesurées. Le domaine du travail est également touché.
Pour augmenter la productivité d’une entreprise, certains managers n’hésitent pas à faire appel à l’intelligence artificielle. Pour certains, la crainte de perdre leurs emplois dus à l’utilisation de la nouvelle technologie reste encore une barrière. Pourtant, d’après des analyses, la rentabilité d’une société peut être concrétisée grâce à l’intégration de l’intelligence artificielle. Certes, certains emplois risquent de disparaître au profit de cette dernière. Toutefois, la création de nouveaux métiers peut également devenir effective.

Une nouvelle forme de management par l’intelligence artificielle

En laissant l’intelligence artificielle impacter le secteur du management, les entreprises ouvrent les portes d’une nouvelle ère. En effet, grâce à l’IA le travail du manager sera amélioré. Cependant, cela ne sera possible que si le manager coordonne les missions dédiées à ses collaborateurs et celles de l’IA. Savoir travailler de connivence sera donc le premier défi à relever. Par ailleurs, il incombe au dirigeant de répartir les tâches en fonction de leurs importances et de leurs caractères. En effet, l’IA ne peut assurer toutes les charges au sein d’une entreprise. Pour permettre à cette dernière de tourner en parfaite symbiose, le manager se doit d’organiser les missions.
Les tâches telles que la gestion, le suivi, planification, organisation de projet, etc. peuvent facilement être traitées par l’IA. En revanche, c’est le manager qui a le devoir de stimuler ses collaborateurs. Toutefois, en déléguant certaines parties de sa mission à l’IA, il gagnera plus de temps. Cela lui permettra de se focaliser sur les tâches abstraites telles que l’empathie, l’encouragement et la motivation.

En conclusion, même si l’avènement de l’intelligence artificielle peut faire peur à certains, il n’en sera rien. Le but de l’IA est surtout d’aider à améliorer les performances de gestion au sein d’une entreprise. De ce fait, même si certaines tâches lui seront déléguées, elle ne restera qu’un simple instrument d’aide à l’organisation. En faisant appel à l’IA, le manager pourra en effet se concentrer sur les points les plus abstraits de la vie d’entreprise. Il pourra ainsi aider à améliorer la productivité et la performance de chacun de ses collaborateurs.

Laisser un commentaire